Twitter Facebook

Edward Snowden, « Laissez tomber Dropbox, Facebook et Google

Edward Snowden, « Laissez tomber Dropbox, Facebook et Google

Messagepar Fabiano » 15 Oct 2014, 07:06

Edward Snowden, « Laissez tomber Dropbox, Facebook et Google

Image

Celui qui a révélé les pratiques de surveillance et d’espionnage de la NSA à l’échelle planétaire ne se satisfait pas des efforts des géants du web pour prouver leur bonne foi et paraître plus « transparents ». Pour ce qui a trait à la vie privée, son conseil est simple, il faut laissez tomber Google, Facebook et Dropbox.

Ce week-end, dans le cadre du New Yorker Festival, Edward Snowden a donné une interview dans laquelle il donne quelques conseils pour préserver sa vie privée. Des conseils maintes fois répétés mais que peu semblent prêts à appliquer.

En effet, l’une de ses premières recommandation est de ne pas (ou plus) utiliser des services « hostiles à la vie privée », comme Dropbox (1:04:20), ceux-ci ne permettant pas un chiffrement des données. Le whistleblower s’en était déjà pris au service de cloud-computing lui reprochant de ne pas garantir la protection des données personnelles de ses utilisateurs mais surtout d’avoir nommé Condoleeza Rice à son Conseil d’administration.

Selon lui, l’ancienne secrétaire d’État sous la présidence Bush est officiellement la personne la plus anti-vie privée que l’on puisse imaginer puisque l’une de celle ayant supervisé et promu Stellar Wind (Vent stellaire).

En remplacement de Dropbox, Snowden conseille un service similaire mais plus respectueux de la vie privée de ses utilisateurs : SpiderOak .


Les déclarations alarmistes du directeur du FBI concernant les nouvelles méthodes de chiffrement d’Apple et Google ne semblent pas avoir convaincu l’ex-agent de la NSA qui les trouve insuffisantes. Celui-ci précise dans l’interview que Facebook et Google (1:05:15), même en ayant élevé leur niveau de sécurité, restent des services « dangereux ».

Techcrunch, dont les propos sont repris par Courrier International, ne manque pas de relever une certaine ironie lorsque « les internautes qui suivaient l’interview en direct sur Google Hangouts ou YouTube pouvaient voir un logo Google au-dessus du visage de Snowden en même temps qu’il prononçait ces mots« .

Ultime conseil du lanceur d’alerte, toujours en exil et inculpé en vertu de l’Espionage Act de 1917 : « N’envoyez pas de SMS non cryptés. Utilisez les services comme RedPhone et Silent Circle [services spécialisés dans les communications chiffrées, ndlr] ».

Et face à ceux, nombreux, qui affirment « je n’ai rien à cacher, ils peuvent fouiner », Edward Snowden leur répond :

« Certains disent qu’ils n’ont ‘rien à cacher’, mais dire cela, c’est inverser les responsabilités. Dire : ‘Je n’ai rien à cacher’, cela revient à dire : ‘Je me fiche de ce droit’. C’est dire : ‘Je ne dispose tellement pas de ce droit que j’en suis arrivé au point où je dois m’en justifier’. Alors que normalement, c’est le gouvernement qui doit se justifier de ne pas respecter vos droits »

Ce dernier est toujours partisan d’une réforme de grande ampleur de la politique de surveillance américaine sur l’aspect primordial qu’est la protection de la vie privée, celle promise par Obama dans son discours de janvier.

Une interview donnée à un moment propice puisque, la veille, une statue géante de 2,7 mètres circulait en plein New York dans l’attente d’une place où trôner, comme le relate Slate.


Image
Avatar de l’utilisateur
Fabiano
★★★ Fondateur ★★★
 
Messages: 5054
Enregistré le: 08 Juil 2014, 17:21

Formula 1 WebTip
Formule 1 points : 373
1. Place

(7 de 7 grands prix)

Retourner vers Internet

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



cron